RSS

Archives Mensuelles: février 2014

Lap ! Un roman d’apprentissage : Aurélia nous séduit toujours.

51CvPWiYrkL._SL160_

Aurélia Aurita s’est fait connaître avec un premier roman/BD génial : Fraise et Chocolat. Un OVNI, une BD crue qui s’adresse aux filles aussi bien qu’aux gars, une histoire d’amour prise sous tous les angles. Le tome 2 est tout aussi bon. Puis vint le temps de passer à la suite avec deux récits, toujours intimistes mais moins provocateurs : Je ne verrai pas Okinawa et Buzz-moi. Ce dernier m’a extrêmement plu et je suis de ces fidèles qui aiment le style et la façon de voir les choses de l’auteur, même une fois enlevé le « croustillant ». J’attendais donc avec impatience une nouvelle BD et me demandais dans quelle direction l’auteur allait nous entrainer.

Avec LAP ! vous lirez une excellent compte-rendu journalistique d’une expérience loufoque et unique : le lycée autogéré de Paris . Ce « roman d’apprentissage » parle du milieu éducatif (un sujet qui concerne tout le monde !) et en particulier de ce lycée pas comme les autres : sa deuxième particularité est la libre fréquentation des cours. Une utopie donc. Après avoir dévoré une première fois l’ouvrage, j’y suis revenu une deuxième fois. Car il y a tant de subtilités. Le trait d’Aurélia est léger comme un croquis, parfois les personnages ne sont qu’esquissés. Le strict minimum pour comprendre : les pensées à travers la silhouette ou les émotions par l’angle de la mâchoire ou d’un sourcil.

C’est un gros coup de cœur ! Ce sujet est vraiment passionnant. Aurélia en tant que « journaliste BD » nous fait vivre sa rencontre avec le LAP : tous ces profs investis et fous, ces élèves différents et prêts à débattre de tout. D’autre part Aurélia reste dans la veine autobiographique, si l’on peut dire, puisqu’elle nous présente son immersion et non pas un regard distancié. On la voit s’attacher au lieu et faire des cauchemars sans cesse.


C’est beau, drôle, émouvant… Un récit illustré à faire découvrir à tout le monde !

 
Poster un commentaire

Publié par le février 18, 2014 dans Bande dessinée

 

Alyssa : la fille qui va vous faire marrer !

cvt_Alyssa-T1-Un-QI-de-genie_8101 Au festival d’Angoulême, il y avait…des tonnes et des tonnes de BD. Et on ne sait jamais sur quoi craquer, évidemment. Sur le moment j’ai profité à fond du festival, et finalement rien acheté (il faut dire aussi que le coup de l’entrée à 16€, soit plus que le budget d’une BD, refroidit.)

Bref, au milieu de ces centaines de titres, l’une des couverture a retenu mon attention sans que j’y prenne garde. Et en entrant dans une librairie BD une semaine plus tard, j’ai craqué pour Alyssa. Je peux d’ors et déjà vous dire que je regrette de n’avoir pas mon album dédicacé… Qu’est-ce que j’ai rigolé !

J’aime beaucoup l’héroïne, une ado au QI un peu trop élevé qui a peur d’être considérée comme un monstre par les autres et fait tout pour se fondre dans la masse. Ses trois copines « normales » sont des caricatures d’ado qu’on a l’impression de connaître. Enfin la fille gothique flippante met du piment et du challenge.

Les gags en une page m’ont rappelé le premier épisode de Lou. Mais le dessin est bien plus détaillé et cocasse. Les couleurs pêchues et kawaï font très ado ce qui va avec le thème principal. Suis-je en train de dire que c’est une BD pour ado ? Que nenni, c’est une BD à différents niveaux de lecture (comme un bon vieux Astérix). C’est aussi une BD pour geek, pour gothiques, pour profs, pour parents d’ados…que sais-je encore… Un petit exemple : Alyssa explique à son chien la théorie de Noam Chomsky du choix induit.

La page qui m’a fait me bidonner : la scène qu’Alyssa fait à sa mère dans un magasin avant de s’exclamer « Comment juges-tu ma performance ? »

Cette BD est parfaite pour un fonds de collège ou pour offrir à une ado (comme ça vous pouvez la lire en plus !)

 
Poster un commentaire

Publié par le février 12, 2014 dans Bande dessinée, Jeunesse