RSS

Réseau(x), 2 : tous les secrets révélés dans un grand final !

30 Sep

CVT_Reseauxtome-2_1586

Attention, accrochez-vous : roman qui file à cent à l’heure, à l’aune des mégabits des réseaux !

C’est la fin du diptyque  et c’est un vrai plaisir car l’on était sur des charbons ardents.

En guise d’introduction jetez un œil à la bande annonce qui m’avait alléchée avant même la sortie. J’aime bien la mise en scène et la présence de l’auteur en clown noir. Juste un bémol : il aurait fallu prendre peut-être une voix plus inquiétante (un peu robotisée ? plus lourde ?) En tout cas, ça donne le ton et pour les lecteurs du tome 1 c’est très bon de retrouver les slogans de la BCA.

Un certains nombre de personnages essentiels sont sacrifiés dans cette histoire et le ton est toujours aussi sombre.  Contrairement au premier livre dans lequel on pouvait avoir l’impression de se perdre avec les nombreuses composantes de l’intrigues et les personnages, ici tout est lisible. On avance pas à pas et le fil se dénoue. Ou peut-être est-ce parce que l’on s’est habitué au style particulier du livre, mélange de paragraphes consacrés à différents persos, avec inserts de publications des réseaux… Quoi qu’il en soit, on accroche ! Impossible de se détacher du récit.

Écrire un avis oblige à utiliser beaucoup de termes mystérieux, que vous ne pourrez comprendre qu’à la lecture… Alors pour éclaircir un peu les choses : la BCA est la Black Clown Army, dirigée dans le premier livre par Nada#1 (César), officiellement transformée par Nada#2 (Théo), avec l’abandon de la lutte armée, en BCB : Black Clown Brotherhood, puis au final en BCC : Black Clown Community. Cette évolution du sigle souligne les étapes de la pensée de Théo : de l’armée, à la fraternité puis à la communauté. Le jeune homme, héros de plus en plus torturé, aux responsabilités écrasantes léguées de force par son frère, veut continuer mais à sa manière. Il n’en est que plus attachant et l’acharnement policier devient encore plus oppressant.

L’autre personnage fort du livre est Alice, l’ex-commissaire, radiée suite à la tournure des évènements précédents. Elle cherche avant tout à faire éclater la vérité, comme nombre de clowns noirs et d’étudiants. Or Nada#1 s’est rendu, et le juge Henkel demande à Alice d’être son auxiliaire pour le faire parler. Celle-ci accepte et chaque rencontre entre ces deux fortes personnalités donne lieu à des scènes truculentes. Un exemple : celle où César décide de se déshabiller intégralement pour « rétablir la parité » avec Alice victime d’une diffusion massive de photos privées auparavant. D’ailleurs cette fameuse diffusion extraordinairement rapide et exponentielle avait un but bien précis et l’on saura enfin quel était ce génial stratagème.

D’autre part la scène finale avec Henkel, César, Alice et plusieurs policiers est un moment où le brio de l’auteur pour les retournements de situation s’exprime pleinement. Reine blanche et reine noire, Alice cesse d’être un pion !

La couverture est aussi bluffante que la première (ce qui était une gageure !) : on ne sait s’il s’agit d’un extrait de jeu vidéo ou bien d’un véritable rassemblement type PIFR (Play It For Real). On a tout de suite une petite idée de l’identité du seul personnage dont on distingue le visage : Théo ; mais tout compte fait c’est peut-être un leurre comme le KO#2 final peut le laisser supposer. Ce KO#2 est un rassemblement où est censée éclater la vérité, à moins que la police ne s’en mêle et n’empêche les choses d’advenir…

On a bien vite fini de dévorer ce petit pavé ; repus et satisfaits de connaître tout les tenants et aboutissants, vaguement abasourdis par la maestria des entrelacs des intrigues… et se demandant si la fin ouverte permettra de retrouver certains personnages un jour ! Destiné à un public mur, Réseau(x), comparé à Instinct qui est une très bonne série jeunesse du même auteur, est clairement un cran au-dessus !

En conclusion, ce tome 2 donne toute son ampleur à la série qui est à la fois très originale, addictive et bien écrite.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le septembre 30, 2014 dans anticipation, Roman

 

Étiquettes :

2 réponses à “Réseau(x), 2 : tous les secrets révélés dans un grand final !

  1. lireetclaire

    octobre 6, 2014 at 11:47

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :