RSS

Archives Mensuelles: novembre 2016

D’où viennent les bébés ? Livre à volets sympa et ludique

61xvkdacdml-_sx210_

Un très joli livre avec des volets à soulever pour découvrir des informations. Tout est sous forme de questions : ce livre favorise ainsi l’échange avec l’enfant. Les illustrations sont très sympas et colorées. On retrouve une famille d’une page à l’autre, du moment où l’enfant demande à sa maman « Qu’est-ce qu’il y a dans ton ventre ? » à « Quand [mon frère] apprendra-t-il à marcher ? »

Certaines questions-clés ont des réponses simples et bien faites : « Comment le bébé est-il arrivé dans ton ventre ? » => « un spermatozoïde donné par ton papa a rencontré un ovule à l’intérieur de mon ventre. » C’est clair et ne donne pas plus de détail qu’un petit enfant n’en peut comprendre.

Autour de cette famille humaine, on découvre la fécondation et la gestation pour d’autres mammifères, mais aussi ce qui concerne les poissons, les oiseaux, les insectes ou encore les tortues. J’ai apprécié que les hommes soient situés dans le cycle animal, ni à part, ni « au-dessus ».

Un livre que je recommande à partir de deux ans, et sans doute d’autres titres intéressants à lire dans cette collection « Mes premières questions ».

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 20, 2016 dans Uncategorized

 

Nos enfants méritent mieux ! Ça parait évident…

51cxo7ofgel-_sx210_

Un livre court, à parcourir pour repenser notre manière de faire apprendre et comprendre pourquoi élèves et profs semblent s’épuiser en vain. Un petit essai qui repose sur une idée clé : les enfants/ados ne retiennent presque rien de ce qu’on veut leur enseigner à l’école. On leur bourre le crâne avec des programmes trop chargés, et ceux qui le peuvent en glanent quelque chose, au moins jusqu’au contrôle. Il y a donc un illusion totale quant à l’apprentissage de la majorité d’entre eux et surtout quant au fait que ce soit des acquis durables. Empiriquement j’ai le même ressenti.

Le style est un plus scolaire que pamphlétaire, et on suit bien la démonstration. Mais c’est un peu laborieux car il y a des redites. L’expérience menée en classe est intéressante et mériterait d’être généralisée : interroger des élèves sur des concepts clés de l’an passé… Pour savoir ce qui a été « acquis ». Non-acquis donc en l’occurrence. Le raisonnement me semble un peu court par contre en ce qui concerne la non-acquisition des compétences, probables certes, mais non démontrée.

L’analyse du système scolaire est consensuelle, et il y a des pistes de réflexion pour changer les choses. Il parait évident en effet qu’il vaudrait mieux alléger le programme et surtout approfondir au fur et à mesure plutôt que de considérer que ce qui a été vu est su. Toutes les propositions vont en gros dans le sens de la réforme des collèges en cours, mais comme le fait remarquer l’auteur, celle-ci est pleine de bons sentiments mais sera probablement aussi peu efficiente que toutes les précédentes.

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 1, 2016 dans Uncategorized